Hystérectomie vaginale assistée par laparoscopie

Hystérectomie vaginale assistée par laparoscopie

 

Définition

L'hystérectomie vaginale assistée par laparoscopie (H.V.A.L.) utilise des techniques de chirurgies laparoscopiques afin de détacher l'utérus, avec ou sans les ovaires, du petit bassin, combinées avec des techniques de chirurgies vaginales pour sortir le tout à travers le vagin.

 

Incidence

L'hystérectomie est la deuxième plus fréquente intervention chirurgicale réalisée au Canada, après la césarienne. Comme pour toute procédure chirurgicale, la décision de procéder à une hystérectomie ne doit pas être prise à la légère. Tous les avantages et inconvénients doivent être discutés avec votre médecin, au préalable. 

Les raisons les plus fréquentes de procéder à une hystérectomie comprennent les fibromes utérins: 30%, les saignements utérins excessifs: 20%, l'endométriose: 20%, une descente de l'utérus ou de la vessie: 15% et des douleurs chroniques: 10%. Dans la plupart de ces conditions, d'autres traitements doivent être d'abord essayés, avant de recourir, en dernier lieu, à l'hystérectomie.

Retour au début

 

Avantages

Le plus grand bénéfice de l'H.V.A.L. réside à convertir une hystérectomie abdominale en une hystérectomie vaginale. 

Une hystérectomie abdominale nécessite une incision vaginale, ainsi qu'une incision cutanée de dix à douze centimètres, sur la surface de l'abdomen. Cette dernière incision se caractérise par de plus grandes douleurs post-opératoires et par une période de convalescence plus longue que lorsque l'on procède par voie vaginale. 

Un autre avantage de l'H.V.A.L. peut être d'enlever, plus facilement, les trompes et les ovaires qui, occasionnellement, peuvent être plus difficiles à extirper par voie vaginale seule. 

Ceci ne signifie pas que toutes les hystérectomies peuvent ou doivent se faire par laparoscopie. Certaines conditions nécessitent des interventions abdominales ou vaginales, d'emblée. En fait, lorsque l'hystérectomie vaginale simple peut être réalisée, elle est souvent moins longue et moins coûteuse que l'hystérectomie vaginale assistée par laparoscopie. 

Retour au début

 

Procédures

Lorsque l'H.V.A.L. est décidée, de petites incisions abdominales d'environ cinq à douze millimètres sont effectuées à l'ombilic, au dessus du pubis et de chaque côté des flancs. A travers ces petites incisions, des tubes de métal, les trocarts, sont alors insérés. Ils permettent le passage du laparoscope qui ressemble à un mini-téléscope et d'autres instruments de chirurgie laparoscopique, tels des ciseaux, des pinces, des agraffeuses ou un faisceau L.A.S.E.R. 

Une caméra est reliée au laparoscope et permet de transmettre une image continue qui est agrandie et projetée sur un écran de télévision. Ceci permet d'apercevoir le champ chirurgical à travers lequel le chirurgien doit intervenir. 

L'utérus est détaché des ligaments qui le relie aux autres structures du petit bassin en utilisant des instruments laparoscopiques, l'électrochirurgie, le L.A.S.E.R.ou le bistouri ultrasonique.

Hystérectomie

Section des ligaments utéro-ovariens à l'aide du L.A.S.E.R. et des agraffeuses mécaniques.

Les adhérences peuvent également être libérées et les trompes et les ovaires peuvent être excisés. Ils sont détachés de leurs ligaments et de leurs vaisseaux sanguins.

Vous pouvez télécharger de courtes séquences de l'intervention en cliquant sur l'image appropriée

Feuillet gauche de la vessie Feuillet gauche de la vessie

Feuillet droit de la vessieFeuillet droit de la vessie

Ligament de la vessieLigament de la vessie

Vessie au dessus du colVessie au dessus du col

Retour au début

Lors de l'hystérectomie totale, les trompes et les ovaires peuvent être enlevés avec l'utérus à travers une incision faite à travers le vagin.

Lig. utéro-ovarien gaucheLig. utéro-ovarien gauche

Suture utéro-ovarienSuture utéro-ovarien

Mise à nu de l'artère utérineMise à nu de l'artère utérine

Cautérisation de l'utérineCautérisation de l'utérine

Retour au début

Lors de  l'hystérectomie partielle (sub-totale), le chirurgien préserve le col utérin et le corps de l'utérus se retrouve fractionné à l'intérieur du petit bassin à l'aide d'un morcellateur motorisé.

Infiltration de PitressinInfiltration de Pitressin

Suture du col utérinSuture du col utérin

Section du col de l'utérusSection du col de l'utérus

2ème suture du col utérin2ème suture du col utérin

Comme ces incisions sont petites, la cicatrisation est rapide et les douleurs sont minimes et moindres que celles qui résultent d'une hystérectomie abdominale.

Fractionnement de l'utérusFractionnement de l'utérus

Extériorisation de l'utérusExtériorisation de l'utérus

Fermeture des sites Fermeture des sites de trocart

 

QuicktimeNous utilisons le standard Quicktime pour l'encodage des séquences vidéos

Téléchargement de l'utilitaire Quicktime de la firme Apple

 

Retour au début

 

Gilles Desaulniers, m.d., gynécologie, Centre hospitalier Fleury. Mise à jour Juillet 2004.

Le Collège des Médecins du Québec ne permet pas d'émettre des opinions médicales ou diagnostiques sur des cas particuliers, non précédées d'un examen complet, ni d'une consultation, le cas échéant, des dossiers médicaux antérieurs.  Nous ne pouvons donc  répondre à aucune consultation sur l'Internet ou par courrier électronique.

Retour au début

Retour à la page sur l'Hystérectomie par laparoscopie

Retour à la page sur l'investigation de l'infertilité