La descente de vessie - L'utilisation du pessaire

Introduction

Près de la moitié (50 %) des femmes ayant accouché par voie vaginale en viennent un jour à présenter une descente des organes pelviens: de l’utérus (prolapsus utérin) et/ou de la vessie (cystocèle) et/ou durectum (rectocèle). Bien que la majorité des femmes qui présentent une descente des organes pelviens ne présentent aucun symptôme, ceux-ci peuvent prendre la forme d’un bombement vaginal incommodant, d’une pression au bas ventre et, à l’occasion, des maux de dos. La descente des organes pelviens est souvent associée à des problèmes de vessie (infections urinaires à répétitions, urgence urinaire ou pertes urinaires), intestinaux (constipation) et quelques fois des douleurs et de l’inconfort lors des rapports sexuels. Parmi les options de traitement, on retrouve les exercices de physiothérapie périnéale: exercices de Kegel; Lady System, etc., l’utilisation de dispositifs intravaginaux mécaniques (les pessaires) et la correction chirurgicale. La présente rubrique s’intéresse surtout à l’utilisation des pessaires.

Le périnée féminin

Vidéo 3D décrivant le périnée féminin : les 3 plans du périnée, les muscles des plans profond et superficiel, les organes érectiles, les glandes, le centre ...

Visionnez

Le pessaire

Le pessaire est un dispositif placé à l’intérieur du vagin pour soutenir les parois vaginales plus ou moins affaissées par l’élongation de ces dernières lors d’un accouchement difficile (gros bébés, forceps) ou de déchirures périnéales ou parfois pour améliorer les symptômes d’incontinence urinaire d’effort. Le pessaire a pour avantage de n’être que peu encombrant, généralement très bien toléré, en plus de fournir une correction immédiate des symptômes et un haut degré de satisfaction (70% à 90%).

Les pessaires utilisés pour la prise en charge de la descente de la vessie et/ou du rectum et/ou de l’utérus peuvent prendre plusieurs formes. Les pessaires de soutien reposent dans la partie vaginale postérieure, et s'appuient généralement au niveau de l’os pubien et/ou du plancher pelvien. Parmi les types les plus couramment utilisés, on trouve les pessaires de type « anneau » avec ou sans support.

Le pessaire

Le pessaire est un dispositif placé à l’intérieur du vagin pour soutenir les parois vaginales plus ou moins affaissées par l’élongation de ces dernières lors...

Visionnez

Pourquoi utiliser un pessaire?

Bien que, par le passé, le recours au pessaire était réservé uniquement aux personnes plus âgées ou à celles dont la condition médicale présentait un risque trop élevé pour subir une intervention chirurgicale majeure, ces dispositifs constituent maintenant une excellente solution de rechange pour les femmes présentant des symptômes incommodants qui n’ont pas complété leur famille, ainsi que pour celles qui choisissent d’avoir recours à une solution non chirurgicale ou qui veulent obtenir un soulagement immédiat des symptômes avant de subir une chirurgie correctrice majeure.

Le pessaire connait un regain de popularité et constitue une option pour la prise en charge de la descente de l’utérus (prolapsus utérin), de la vessie (cystocèle) et/ou du rectum (rectocèle) ou même quelques fois de l’incontinence urinaire légère à modérée chez les femmes de tous âges. 

Les pessaires sont principalement faits de silicone. Cela leur confère l’avantage d’être inertes; de plus, il est ainsi moins probable qu’ils dégagent une odeur désagréable ou causent une réaction allergique. 

Le pessaire peut être porté en tout temps, ou seulement lorsque vous faites de activités physiques plus intenses.

Les pessaires d’incontinence prennent souvent la forme de pessaires de soutien dotés d’un dispositif cylindrique supplémentaire en position antérieure pour élever et légèrement resserrer l’urètre. Les pessaires d’incontinence de type « anneau » et de type « soucoupe » sont particulièrement conçus pour assurer la prise en charge de l’incontinence urinaire à l’effort. Lorsqu’une femme en vient à connaître une incontinence à l’effort après avoir tenté un pessaire de descente de vessie, le passage à un pessaire d’incontinence peut souvent améliorer la situation.

Comment choisir un pessaire

La première fois, c’est un médecin gynécologue qui vous l’installera. Par la suite, vous pouvez le faire vous-mêmes ou avec l’aide d’une infirmière au CLSC.

Il existe différents modèles de pessaires et différentes tailles. Il faut faire parfois plusieurs essais pour trouver celui qui vous convient le mieux. Parfois, il faut changer de taille après un certain temps.

L’équipe de soins s’assure que le pessaire est bien ajusté et qu’il reste en place. Vous ne devez pas le sentir tel un tampon vaginal. Il ne peut pas se perdre ou aller plus haut à l’intérieur du vagin. Il peut laisser passer les sécrétions vaginales ou les règles si c’est la cas.

Vous pouvez vous procurer un pessaire gratuitement chez votre gynécologue.

Pessaire avec et sans support

Visites subséquentes

Le vagin doit être examiné régulièrement pour s’assurer que les parois vaginales demeurent en santé et qu’on n’y trouve pas de pertes vaginales, d’infections ou des polypes pouvant entrainer des odeurs malodorantes ou des saignements.

Avec le médecin

  • À tous les quatre à six mois durant la première année.
  • Plus souvent, s’il y a des pertes malodorantes ou des saignements inappropriés.

Au CLSC

  • À tous les un à trois mois, pour faire nettoyer votre pessaire si vous ne pouvez pas l’enlever vous-mêmes.

L'hormonothérapie

Pourquoi faut-il prendre des hormones?

Si vous êtes ménopausée, votre médecin vous a peut-être prescrits des hormones par voie orale, transdermiques ou vaginales. Ces dernières permettent d’épaissir et de renforcer les parois vaginales et les rendre moins sensibles à la présence d’un corps étranger comme un pessaire. Elles se présentent sous forme de comprimés vaginaux (Vagifem), de crème (Estragyn ou Prémarine) ou encore d’anneau vaginaux (Estring).

Installation d'un pessaire

COMMENT METTRE LE PESSAIRE

Lavez-vous les mains à l’eau et au savon avant la mise en place. Pour le pessaire à anneau, tenez-le à la base de la main gauche. 

Pliez le pessaire dans le plan des deux orifices. 

Changez-le de main pour tenir fermement l'extrémité du pessaire à l'aide de votre main dominante. Celle-ci doit être sèche pour bien le garder fermé et le maintenir. Mettez du lubrifiant seulement sur le bout opposé du pessaire qui doit être introduit en premier.

Prenez votre autre main pour écarter les petites lèvres de la vulve. Toucher l’ouverture du vagin avec le bout du pessaire.

Rentrer le pessaire délicatement et lentement et glissez-le vers le fond du vagin avec une légère pression vers l’arrière (vers le dos). Il doit rentrer le long de la partie arrière du vagin.

Une fois presque complètement rentré dans le vagin, relâchez-le. Maintenez une poussée constante sur le pessaire avec le bout des doigts. Il va se déplier et se placer tout seul. Si vous le relâchez trop trop, il va s'ouvrir à l'extérieur du vagin. Dans cette situation, recommencez la procédure au début.

Attendez quelques secondes avant de la pousser davantage vers le haut sans forcer.

POSITION POUR METTRE LE PESSAIRE

Position pour installer un pessaire

Mettez un pied sur le couvercle des toilettes fermé. Placez un miroir sur le couvercle.

Retrait d'un pessaire

COMMENT ENLEVER LE PESSAIRE

Lavez-vous les mains à l’eau et au savon avant de retirer le pessaire. Mettez un peu d'eau à l’entrée du vagin si vous le souhaitez. Entrez votre index dans le vagin.

Pour le pessaire en anneau, passez l'index à l'intérieur de l'orifice du pessaire et aggrippez-le conjointement avec le pouce.

Si vous ne sentez pas le pessaire, forcez vers le bas en forçant en position debout (comme pour faire une selle). Le pessaire descendra vers l'orifice du vagin.

D'ailleurs, lorsque vous êtes en position debout, selon la grosseur du pessaire, il peut être normal de sentir le bord inférieur du pessaire à l'orifice du vagin.

Tirez le pessaire vers l'extérieur. Lavez-le et rangez-le tel que décrit précédemment.

Pour faciliter le retrait du pessaire, vous pouvez y attacher une ruban dentaire (type Oral B). Vous pouvez ainsi le retrouver facilement au niveau vaginal comme s'il s'agissait d'un tampon. Une fois le pessaire en place, vous pouvez repoussez le ruban à l'intérieur du vagin pour qu'il ne soit pas en contact avec les urines ou les selles. 

Nettoyage du pessaire

Comment nettoyer le pessaire?

À tous les soirs si vous le pouvez, mais le plus régulièment possible, vous pouvez enlever, laver et laisser sécher votre pessaire. Remettez-le ensuite le matin suivant.

Pour nettoyer votre pessaire :

  • Retirez-le.
  • Lavez-le avec de l’eau tiède et un savon doux non parfumé.
  • Essuyez-le avec un linge sec
  • Laissez-le sécher dans un contenant fermé mais aéré.

Durée de vie du pessaire

Quel est la durée de vie d'un pessaire?

En général, vous pourrez garder le même pessaire pendant des années (5 ans ou plus). Il doit être changé en cas de fissures, s’il devient plus rigide ou si vous présentez des douleurs en le portant. Avec le temps, votre pessaire peut jaunir ou se décolorer. Ceci est un phénomène normal et n’altère pas son efficacité. 

Autres Informations

Dois-je mettre un gel vaginal?

Un gel peut aider à garder les parois vaginales plus souples. C’est pourquoi, il peut être utilisé avec un pessaire. Ces gels sont en vente libre en pharmacie.

Puis-je avoir des relations sexuelles avec un pessaire?

Les pessaires à anneau permettent souvent d’avoir des relations sexuelles sans problèmes. Toutefois, si vous avez l’habitude de l’enlever régulièrement, peut-être trouverez-vous plus confortable de le retirer.

Quels sont les problèmes possibles?

Le pessaire est très sécuritaire. Mais, il peut avoir quelques inconvénients. Dans la plupart des cas, on pourra les régler facilement. N’hésitez pas à prendre un rendez-vous dans les cas suivants :

  • Le pessaire tombe sans effort
  • Le pessaire donne des douleurs

Il est possible que vous deviez changer de taille. Essayez d’enlever votre pessaire et prenez rendez-vous

  • Vous éprouvez des difficultés à uriner ou aller à la selle

Essayez d’enlever votre pessaire et prenez rendez-vous

  • Vous présentez des pertes vaginales malodorantes

Il est normal d’avoir un peu de pertes vaginale avec un pessaire. Si vous ressentez un inconfort, retirez votre pessaire plus souvent (toutes les nuits si vous pouvez). Enlever votre pessaire et prendre rendez-vous dans les cas suivants :

  • Pertes très abondantes persistantes
  • Pertes malodorantes
  • Vous présentez des saignements

Des saignements peut signifier que votre pessaire irrite les parois vaginales qui peuvent présenter des polypes vaginaux. Enlevez votre pessaire et prendre rendez-vous.

  • Vous perdez des urines à l'effort.

Lorsque vous faites des efforts ou certains mouvements, des pertes 

À qui m’adresser pour obtenir de l’aide ou poser des questions?

Si vous avez des inquiétudes vous pouvez contacter Info-Santé à n’importe quel moment au 811.

Vous pouvez aussi vous présenter au CLSC ou prendre rendez-vous, poser des questions en vous adressant à secretairegyneco@gmail.com (délai d’attente de 24 à 48 heures selon le jour de la semaine).

Adaptation Le pessaire - Pour traiter une descente d'organes ou des fuites d'urine. https://www.chumontreal.qc.ca/sites/default/files/2018-06/395-1-Le-pessaire-pour-traiter-descente-organes-ou-fuite-urine.pdf

Loading...